Vincent Ganaye

au chant de l'eau

5 Février 2013, 19:02pm

Publié par vincent ganaye

 

Eau…

 

Du ciel trop lourd, libérée,
et du berceau des feuilles,
elle roule, ronde,
plongeant au secret des mousses,
puis, dévalant pierres et chemins,
s'en va, chantant parmi les rus.


Au lit profond des forêts,
dansant sur les arêtes des cascades
et jusqu’aux lacs enfin,
épuisée, dormante sous la lune,
elle lisse ce champ bleu
dans lequel un train paresseux
de paisibles nuages
mire ses nouveaux voyages.

 

VG 01/13

 


 

cascade Merelle

  Cascade de Merelle

 

 

 

 

saut de la bourrique

  Saut de la Bourrique

 

 

 

 

le Rudlin

  le Rudlin

 

 

 

 

saut du bouchot

  Cascade du Bouchot

 

 

 

 

Pierre-percée-racine

  Pierre-Percée - Racine

 

 

 

Pierre-percée-bois

  Pierre-Percée - Bois noyés

 

 

(Peintures a tempera sur papier Arches 400g - 33 x 45) 

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article

Marie-Josèphe Marquet 09/02/2013 16:44

J'ai découvert votre blog par hasard, au gré de mes vagabondages, mais j'y reviens volontairement en me disant qu'il y aura bien une nouvelle parution à mon goût. Cette fois, j'y trouve le poète et
le peintre. Simplement, merci !

vincent ganaye 11/02/2013 21:03



Le hasard sait parfois être un bon guide. Merci de la gentillesse de votre message, espérant vous offrir de nouvelles occasions de profiter du partage de ces inspirations. Bonne soirée !



Dominique 07/02/2013 10:36

Je découvre votre talent et votre site: c'est tout un univers dune région que l'on aime et que l'on retrouve avec votre trait et sous les éclats de couleurs de votre palette. Vos dessins ont le
pouvoir d'évoquer des odeurs de sous-bois et de réveiller d'agréable fantômes. Merci de ce partage.

vincent ganaye 11/02/2013 21:21



Merci de votre escapade sur les sentiers de mon site. Et si les fantômes en sont agréables… je ne peux que vous inviter à poursuivre le chemin des articles à venir. Bien à vous



Martine Schnoering 07/02/2013 07:59

Je retrouve toujours avec bonheur le même lyrisme, la même poésie, dans tes textes, tes images. Le chant de l'eau, magnifié par ton talent, serait-il un délice plus pur encore ici que dans la
réalité ? La beauté de ces cascades vosgiennes... A voir et à revoir, à peindre, à photographier, indéfiniment. Je redécouvre le Rudlin... Pierre Percée, que de souvenirs attendrissant des nuits
passées à la belle étoile et des étés passés près des bois noyés. Merci Vincent !

vincent ganaye 11/02/2013 22:25



Merci Martine ! Je sais que tu connais bien ces lieux, discrets à l'échelle de la planète, mais belles sources d'inspiration et dont on ne peut se lasser des régulières rencontres, car chaque
saison les marque de son empreinte. Et tant que subsistent encore quelques "parcelles sauvages", donnont leur un peu de notre lumière car ces petits jardins, ces édens, se raréfient… bien
amicalement, à bientôt , Vincent



Martine Schnoering 07/02/2013 07:57

Je retrouve toujours avec bonheur le même lyrisme, la même poésie, dans tes textes, tes images. Le chant de l'eau, magnifié par ton talent, serait-il un délice plus pur encore ici que dans la
réalité ? La beauté de ces cascades vosgiennes... A voir et à revoir, à peindre, à photographier, indéfiniment. Je redécouvre le Rudlin... Pierre Percée, souvenirs attendrissants des étés passés
prés des bois noyés. Merci Vincent.

Quirin Raymonde 06/02/2013 10:19

Bonjour,
Quel ravissement ! Merci pour ce partage : poète, peintre, photographe = tous les talents, et on peut ajouter : la générosité, puisque vous partagez tout ! Le comble : c'est le randonneur, le
marcheur téméraire qui n'hésite pas à prendre des risques pour obtenir de merveilleux clichés.

vincent ganaye 06/02/2013 21:07



Bonsoir,
Tous ces compliments sont bien sympathiques et je les reçois avec toute la délicatesse avec laquelle vous me les transmettez. Merci beaucoup. Avouez qu'il serait bien dommage que je garde au fond
d'un coffre (caché sous un mètre de neige, en hiver naturellement…) le plaisir de mes escapades dans le massif… et du côté du risque… l'adrénaline est toujours un moteur. Bien à vous !