Vincent Ganaye

la grande arène

21 Septembre 2010, 20:57pm

Publié par vincent ganaye

 

1-2-3 octobre, l’Alsace et les Vosges "à toute gomme", décibels en prime.

 

Au diable le silence doré des forêts d’automne, le vigneron empêché de vendanger, le cycliste du petit matin de transpirer, le randonneur d’écouter murmurer les sous-bois.

Donnons à la foule de vraies émotions, fortes, sa dose d’adrénaline, ses « people » à vénérer. Donnons en pâture notre belle nature à ces équipées casquées. Que nos narines soient bien humides du bitume chaud, du caoutchouc fumant, et nos routes, nos chemins paisibles, lacérés de la névrose et du vacarme de ces hordes mécaniques.

Et une fois replié ce grand étal à sensations, veillons… veillons, car la médiocrité a la peau plus dure que celle de l’intelligence. Cette intelligence qui devrait pourtant briller au front de ceux qui, demain, réprimeront, sans concession, le jeune permis en sursis parce qu’il ne suivait que l’exemple d'idoles que notre société lui taille, sur mesure.

 

 

photographies : Rustiques chevaux et frêles sauterelles partageant une prairie d’été sur les flancs du Rossberg. Solide… et… fragile massif des Vosges.

 

cheval

 

 

 

 

 

 

sauterelle2

 

 

 

 

 

cheval 2

 

 

 

 

sauterelle-01

 

 

 

 

cheveau-3

 

 

 

 

sauterelle-3

 

Dans un environnement sauvage, uniquement accessible à pied, le sommet du Rossberg culmine à 1192 m entre Thann et Massevaux. "Ross" est tiré du radical allemand, mais au sens de vieux cheval usé, chétif, peut-être en référence aux chevaux sauvages du massif il y a quelques siècles. Les chevaux comtois actuels de ces versants sont eux bien solides et en pleine santé.


 

 


 


Commenter cet article

brigetonne 04/10/2010 21:30


bonjour,

nous nous sommes croisés au hasard d'une chaude soirée d'été au sommet du Donon. Nous venions y chercher énergie et force en compagnie d'un couple d'amis dont la femme se faisait opérer le
lendemain.
Je viens de retrouver votre carte dans l'étui de mon appareil photo, et je regrette de ne pas avoir plus échangé avec vous, car vous êtes un magnifique artiste. Vos photos me ravissent, vos textes
aussi, je reviendrai souvent m'évader ici. Bravo et merci


vincent ganaye 05/10/2010 20:27



Bonsoir, je me souviens effectivement de notre bref échange à la nuit tombante au Donon (les paysages que j'ai photographiés lors de cette sortie n'ont pas encore été publiés…). Merci de votre
délicat témoignage et profitez, avec vos amis, de tous ces instants, à vivre lors de prochaines sorties, dans la magie de ces paysages. Bien à vous,


Vincent



David Marlien 30/09/2010 12:32


Je partage votre sentiment. Et je tenais à vous féliciter également pour votre travail photographique que je viens de découvrir. Bravo et merci pour le partage.


vincent ganaye 02/10/2010 10:07



Merci pour votre témoignage, en retour j'ai également pu  apprécier toute la richesse de composition de vos photographies et toute la palette des milieux naturels qu'elles explorent. Superbe
! Bien cordialement, Vincent



BDF 23/09/2010 20:53


Un bon "coup de gueule" qui peut déplaire à certains mais plaire à beaucoup d'autres. C'est vrai que la montagne est à partager, qu'il faut être tolérant, mais certaines activités sont tout de même
particulièrement parasites. Il n'y a plus de limites à la main mise de l'homme sur le milieu naturel. Pourquoi recherche-t-il toujours plus de sensations fortes alors qu'il continue à ignorer
toujours plus le vivant dans son ensemble. Ton texte est vraiment bien "torché" et que ton inspiration était donc bonne. Je te soutiens totalement dans tes dires.


vincent ganaye 23/09/2010 22:26



Salut Bertrand, merci de ton soutien, tu as tout à fait compris mon exaspération. quand le 50/50 n'est plus de mise, que le bons sens et le respect ne constituent plus la règle des échanges entre
les groupes, le vase déborde… même si la tolérance et la compréhension restent, pour toi comme pour moi, le dénominateur commun de notre relation à autrui.


Les décideurs, dont les initiatives accompagnent de préférence le plateau "lourd" de la balance, le savent bien : les Vosges (et ceci vaut pour bien d'autres régions) ne sont pas qu'un vulgaire
terrain de jeu, car la vie économique, le lien social, le bien vivre, le "que sera demain" ont besoin d'autres projets pour que notre région puisse durer et grandir. Mais comptons d'abord sur nos
initiatives, nos images, nos textes, nos expériences et la poésie pour peser sur cet autre plateau de la balance. Amicalement, Vincent



richard 23/09/2010 16:19


Franchement, ça commence à devenir lourd toutes ces personnes qui s'approprient des espaces qui ne leur appartiennent pas et ne veulent pas les partager. Cet évènement est suivi et plébiscité pas
de nombreuses personnes. Mais ça évidemment vous ne le comprenez pas vu que que vous considérez comme "néfastes" tout ce qui ne vous intéresse pas. Aussi comme 99,9 % des alsaciens je dis vive la
rallye en Alsace.


Christophe Sigwald 23/09/2010 12:50


Salut Vincent,
Tu sais trouver les bons mots... un autre projet me turlupine... la via ferrata du Tanet, un reste de nature sauvage sacrifiée sur l'autel des "sensations"...


vincent ganaye 23/09/2010 22:58



salut Christophe,
merci de ton message. je n'ai pas d'éléments pour te répondre à propos du Tanet. A dire vrai, je ne suis pas au courant de tous les projets du massif, suivant rarement toutes les actualités. Mais
c'est intéressant pour moi d'en prendre connaissance. Amicalement… et bonnes photos à toi, Vincent