Vincent Ganaye

le Tarn estival

27 Septembre 2011, 20:46pm

Publié par vincent ganaye

 

Gorges du Tarn - de la Malène au Pas de Soucy

 

… pour poursuivre « l’estivale » - en ces lieux où l’estivant citadin, devenu, au port de la Malène, capitaine d’un fier canoë, sent grandir en lui l’âme de l’explorateur, du « découvreur » du monde. Dans ce New-york de beauté française, où le haut des gratte-ciel, usé de millénaires, choisit la compagnie des vautours plutôt que celle des servitudes de la finance. Elle est belle cette avenue que l’on parcourt, les pieds dans l’eau, en guettant, vers les plus hauts remparts, les dernières flèches solaires dérobées à l’ombre qui, le soir, couvre à grande allure les sinuosités du lit indolent. Jusqu’au pas de Soucy - jusqu’à ce sublime chaos qui, soudain, fait vibrer, dans ses entrailles bouillonnantes, des kilomètres de quiétude pour donner sens à ce début du monde que l’on imaginait déjà avoir atteint sa fin.

 

Tarn-panoramique.jpg

 > diaporama

 

 

 

 

Commenter cet article

Martine SCHNOERING 28/09/2011 07:32


Si, finalement, j'ai pu charger tes beaux visuels ! Mmmmm ! " Chez moi " : point de brume sur la tourbière hélas, comme c'était le cas dimanche dernier, mais de belles couleurs automnales et un
ciel qui promet un beau lever de soleil.


vincent ganaye 03/10/2011 20:32



Hello Martine,
Sans doute, pour notre bonheur, l'été s'invite en automne, mais les premières brumes d'octobre sont toujours fidèles au rendez-vous, avec ces minutes de magie de début et fin du jour qui écrivent
les plus belles pages photographiques de l'année.
bien amicalement, Vincent



Martine SCHNOERING 28/09/2011 07:24


Bonjour Vincent ! Basée devant la tourbière de Lispach, je ne peux pas voir tes images par iPhone. En revanche je peux apprécier ton beau texte, qui me transporte dans ces contrées sauvages, avec
une originalité, un lyrisme et une poésie époustouflants. Merci Vincent !