Vincent Ganaye

les dames du faing

30 Janvier 2012, 22:04pm

Publié par vincent ganaye

 

 

Gazon du Faing

 

 

Janvier les pare de bijoux,

Brillants comme le cristal

Sur les pentes de la chaume, lissées de froids,

Elles vont en longues capes

Comme sortant de l’atelier de Goya.

 

Elles avancent souvent seules, voire à deux ou trois,

S’évanouissant parfois à quelques pas de brumes,

Ces hautes courtisanes,

Chancelant sous le fardeau de leurs apparats.

 

Lasses de la folie des tempêtes d’hiver,

Elles vont, la tête courbe,

Et, au parterre glacé,

Jusqu’à l’ultime fracas,

Inclinent en silence

Le blanc de leurs lourdes dentelles.

 

VG-01/12

 

 

gazon-du-faing

 

Voir le diaporama

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article

elmer 05/02/2012 11:00

C'est une série minimaliste qui me plait énormément. Beaucoup de neige cette année ?

vincent ganaye 06/02/2012 07:46



Bonjour Elmer
un hiver sans neige ne serait pas vosgien. Mais crise climatique oblige, (eh oui, il n'y a pas que des crises financières) il faut désormais passer  la barre des 1000 mètres pour avoir droit
à ce plaisir d'hiver et quand le soleil entre dans la danse, on en prend "plein les yeux". Sur les hauteurs la couche de neige est moyenne par rapport aux autres années.
Toujours un plaisir également d'aller voir tes nouvelles réalisations. Une bonne journée à toi !