Vincent Ganaye

Transition

7 Octobre 2011, 21:16pm

Publié par vincent ganaye

 

Côte de Repy -Pierre d'appel - Etival Clairefontaine

 

… Tissons ce fil blond d’automne, entre l’inclinaison rouge des fougères, les branches écorcées craquant sous la semelle, les sentiers noirs de tourbe sèche, le matin silencieux des oiseaux qui taisent leur chant d’amour et les flancs encore tièdes de la montagne, noyés de jeunes brumes.

Prenons le temps d’embrasser cette naissance du  jour, venue illuminer d’un ultime parfum d’été la verte chevelure de la montagne flottant sur cette mer éphémère. Prêtons-nous à imaginer, déjà, d’autres rendez-vous, pailletés de givre, hantés de vents glacés et clairs de soleils paresseux, filant vers le pays d’hiver, celui que je repousse à des aurores plus lointaines tout autant que je le souhaite, étonnant, jusqu’à esquisser le printemps suivant, jusqu’à en dessiner l’été et tisser ce fil blond d’automne…

 

A-2011 1702 

Voir le panorama 360

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Martine Schnoering 19/10/2011 11:40


Sublimes, le texte, les images, j'adore.


vincent ganaye 19/10/2011 14:47



Hello Martine,
C'était il y peu de temps, quelques matins de début octobre arrosés de grandes mers de brumes. Ce matin la neige a blanchi les sapins au-dessus de Saint-Michel. Profite bien de ces instants
magiques ! Bien amicalement, Vincent



Christophe 13/10/2011 13:12


Waouh, j'aime, j'adore... quel beau texte. Lorsque la poésie rencontre la technique, le résultat est superbe... Vive l'aube.


Laure Lie 09/10/2011 17:41


Bonjour Vincent,

Toujours aussi fabuleuses tes photos et leurs textes nous y promènent, dans l'odeur et le craquement des saisons... C'est beau, merci.
Et merci aussi de cette rencontre, de ces quelques mais chaleureux instants partagés :)

J'ai vérifié le lien: tu as l'ancienne version de
Nouvelles en vrac, voici la nouvelle:
http://nouvelles-en-vrac-de-laure-lie.over-blog.com/

Et mon blog de peinture:
http://laurelie-et-toiles.over-blog.com/

A bientôt, c'est sûr, au fil de mes balades ici.
Merci encore,
Laurence