Vincent Ganaye

vers le grand Brézouard

26 Mars 2009, 07:45am

Publié par vincent ganaye


Le grand Brézouard… nom magique ! Sa seule consonance vous transporte vers de lointaines et exotiques destinations, à inscrire en tête des plus belles pages des carnets d’exploration des sommets Vosgiens.
« Escapades» pour être honnête, mais bordées des plus riches panoramas vosgiens qui tissent l’attachement du regard du promeneur à la brume acidulée des rondeurs lointaines du massif.
Longs sentiers fuyants entre les rangs noirs des épicéas sur lesquels la lumière dépose, au gré de ses apparitions, ses longues coulées de miel.
Le ciel chargé de ce jour reportera à une prochaine visite le plaisir des panoramas qui s’éclipsera en faveur de celui d’avoir pu croiser le magnifique passage d’une harde de cerfs venue du versant voisin.




















Deux retardataires de la troupe pour un portrait réalisé à la sauvette.


à bientôt !




Commenter cet article

Bernard 27/03/2009 21:32

Non, je ne connaissais pas le traité de vènerie de M. d'Yauville, merci de me l'avoir fait découvrir.

passiflore2 27/03/2009 20:49

Ah! Bon! Scarlatti je connais mieux mais cette sonate non!C'est sublime!
Bon W.E et belles photos si le temps le permet!

vincent ganaye 28/03/2009 09:15


Le soleil, il faut le peindre, ce sera plus sûr…
C'est vrai que le piano adoucit l'interprétation des sonates de Scarlatti. Parmi les meilleurs albums que je retiens des interprètes piano ,ceux de Christian Zacharias et Anne Queffélec.
Bon Week-end !


passiflore2 26/03/2009 20:15

Au fait!J'ai oublié de dire que j'aime aussi beaucoup ce morceau de piano!John Browning?Je ne connais pas!!

vincent ganaye 26/03/2009 21:26


merci beaucoup ! je viens de me rendre compte que le descriptif musical est incomplet, John Browning étant l'interprète, il s'agit de la sonate Kirpatrick 496 de Domenico Scarlatti (sur les 555
qu'il a écrites…)
… sûrement pour illustrer les nombreuses pages de blog à venir !


passiflore2 26/03/2009 20:10

C'est la photo qu'on rêve de faire!!Il fallait être là au bon moment!Bravo!

Bernard 26/03/2009 14:07

Jeunes cerfs: les vieux en cette saison ont déjà perdu leur ramure. Les collectionneurs passent parfois beaucoup de temps à les rechercher aux endroits propices. Bravo pour le réflexe et le bon déclic...

vincent ganaye 26/03/2009 21:51


C'est vrai et c'est modulé en fonction de la rigueur de l'hiver. A lire, à propos du cerf, sur le web, l'ancien traité écrit par M. D'Yauville en 1788 en sa qualité de premier veneur du roi. Mais
le connaissez-vous peut-être ?