Vincent Ganaye

promesses sucrées

20 Avril 2009, 21:10pm

Publié par vincent ganaye

Le vol lourd d'une journée aveuglée de lumière, les abeilles épuisées gagnent les derniers étages du fruitier.
C'est au jour finissant, sous ce règne fugitif de l'air devenu immobile qui lisse l'eau des étangs et maintient en suspension, sur la soie fragile des pétales, un religieux silence que seul le merle perce des clairs accents de ses vocalises.
C'est dans l'or du soir, d'une nature apaisée chassant les bourbonnements incessants du jour, avant la nuit méritée et l'aube qui, déjà, se nourrit d'impatience.



















Commenter cet article

BDF 25/04/2009 05:50

Texte remarquable comme d'hab et que de beaux flous, ta recherche artistique est indéniable, avec une petite nostalgie automnale.

dede 24/04/2009 23:37

c'est sur le schnaps sera parfume!!
cordialement dede

vincent ganaye 04/05/2009 21:44


belle année en perspective au fond des p'tits verres…
bien cordialement, vincent


anne marie 23/04/2009 21:41

magnifiques ces macros !!! j'ai essayé de faire pareil avec mon nouvel appareil et je suis contente du résultat. Merci de ta réponse .Je ne sais pas te les faire partager car je n'ai pas de blog . Je suis allée sur tes traces au saut des cuves et c'est très beau ce que j'en ai ramené . Magie de ton talent et magie de la technique des appareils .C'est sublime et j'aime beaucoup regarder tes réalisations .

vincent ganaye 04/05/2009 21:57


C'est la période idéale pour photographier les ruisseaux et cascades dont le débit régulier s'appauvrit au fil des jours. Du saut des cuves tu pourras faire "un bond" de 14 kms en direction du Saut
du Bouchot à Sapois, une belle cascade étagée à laquelle je viens de consacrer quelques déclics.
amicalement, Vincent


Laurence 22/04/2009 21:10

Dans ma tête, il était exactement question des XVII°-XVIII° siècles! Pour les fleurs et leurs supports, sans aucun doute, ils existent depuis............... Comme quoi, à part quelques fils et déclics en plus!

Laurence 22/04/2009 16:36

La musique et les photos mélées nous plongent dans un bal des siècles passés, où les jeunes filles aux longues robes rondes et froufroutantes, illuminent la soirée de leur blancheur à peine rosée...

vincent ganaye 22/04/2009 19:41


1720-1723 pour ces inventions de Bach. Concernant la floraison des pruniers et les émotions, rien n'a changé (sans doute) . Trois nouveautés dans ce tableau : le piano, la photographie,
internet…
amicalement
Vincent